Contenu | Menu | Recherche

Well, my days of not taking you seriously are certainly coming to a middle

Journal du Sorceleur (Le)

.

Références

  • Gamme : Witcher (The)
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Catalogue
  • Editeur : Arkhane Asylum Publishing
  • Langue : français
  • Date de publication : novembre 2020
  • EAN/ISBN : 978-2-37255117-5
  • Support : Electronique
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre à couverture rigide de 160 pages en couleurs.

Description

A Witcher’s Journal (Le Journal du Sorceleur) est un bestiaire pour le jeu de rôle The Witcher qui complète celui du livre de base. Il se présente comme la compilation du journal d’Erland de Larvik, l’un des fondateurs de l’école du Griffon, offre une bonne trentaine de profils de créatures, et des règles pour l’écriture de Mystères axés autour des créatures.

L’ouvrage s’ouvre sur 1 illustration pleine page reprenant celle de la couverture, les crédits et ours, et la table des matières (3 pages pour le tout)

Après une illustration pleine page, Golden Age of Witchers (L’Âge d’Or des Sorceleurs, 8 pages) retrace le parcours d’Erland du Larvik depuis son enfance et son recrutement pour l’expérience de sorciers qui donnera naissance aux sorceleurs, jusqu’à la fin de l’âge d’or des sorceleurs et leur mise au ban de la société.

Reading Monsters (Décrypter un Monstre, 2 pages) décortique les différentes parties des fiches de monstre du présent ouvrage.

Puis, les sections suivantes, de 10 pages chacune, se structurent toutes de manière similaire : 1 illustration pleine page, 1 page de généralité sur la catégorie de monstres concernée, 3 monstres chacun décrits sur 2 pages, 1 illustration pleine page de Erland de Larvik face à l’un d’entre eux, et nouvelle d’1 page qui y est liée. Lesdites sections sont les :

  • Necrophages (Nécrophages, 10 pages) est consacré à ces monstres similaires aux goules. On y trouve le très discret Brumelin, l’imposant Bullvore, et les nauséabonds Putréfacteurs ;
  • Specters (Spectres, 10 pages) offre les profils des Barghest, du blême, et de la Pesta ;
  • Beasts (Bêtes, 10 pages) est consacré à ces monstres très naturels que sont l’ours, la panthère, et le sanglier ;
  • Cursed Ones (Créatures Maudites, 10 pages) aborde le couvin, l’ékinoppyre, et le wendigo ;
  • Hybrids (Hybrides, 10 pages) présente les harpies, la manticore, et la succube ;
  • Insectoids (Insectoïdes, 10 pages) couvre le barbegazi, l’épouvanteur, et le scolopendromorphe ;
  • Elementals (Élémentaires, 10 pages) est dévolu à ces forces de la nature auxquelles la magie donne forme. On y trouve les élémentaires de feu, de glace, et de terre ;
  • Relicts (Vestiges, 10 pages) est consacré à ces créatures antiques qui n’ont rien à voir avec la Conjonction, mais qui sont les survivantes d’un monde d’avant les hommes, les nains, ou les elfes. Ils sont parfois même vénérés comme des dieux. Le chapitre aborde le cas du célicole, du leshen, et du shaelmaar ;
  • Ogroids (Ogroïdes, 10 pages) aborde ces colossaux humanoïdes que sont les cyclopes, les frappeurs, et les trolls ;
  • Draconids (Draconides, 10 pages) aborde ces créatures que l’on assimile erronément aux véritables dragons. C'est le cas du cockatrix, du phénix, et du slyzard ;
  • Vampires (10 pages) aborde quelques-unes des formes les plus sauvages de ces suceurs de sang tels les brouxes, garkains, et plumeurs.

Exceptional Monsters (Monstres Légendaires, 17 pages) est quant à lui consacré à deux des plus puissantes créatures que le monde connaisse : les vrais dragons, et les vampires supérieurs. Le chapitre s’ouvre sur 1 illustration pleine page et une page de généralités sur ces deux monstres hors normes. Puis ils sont chacun traités sur 8 pages selon la même structure : 1 illustration pleine page, 3 pages de contexte, 2 pages de profils, et 2 pages de parcours destinées à personnaliser ces PNJ uniques.

Components (Composants, 2 pages) liste l’ensemble des composants alchimiques pouvant être récoltés sur les monstres du présent supplément. De même, Mutagens (Mutagènes, 1 page) liste 17 mutagènes et leurs effets.

Investigation (9 pages) offre des règles optionnelles pour la résolution de Mystères. Ce système consiste à assigner un certain score de complexité au mystère — de 25 pour un mystère facile à 200 quand il est presque impossible. Les personnages pourront alors lui infliger des dégâts de complexité dépendant de la nature des indices en réussissant des jets de Preuve. Ce dernier verra son SD défini par la nature des Obstacles qui se dressent entre les personnages et les preuves. De son côté, le mystère peut se retrouver irrésolu si les personnage perdent trop de points de Concentration — une valeur créée pour l’occasion et dépendant de la Volonté et de l’Intelligence des personnages. Après l’explication du principe des Mystères, les règles pour les définir et les résoudre, la liste des indices et leurs effets, la nature des obstacles et leurs effets, et les règles de gain de concentration, viennent des conseils pour écrire ces mystères et 2 exemples concrets.

Index (Contrats, 5 pages) regroupe une dizaine d’annonces nécessitant l’intervention d’un sorceleur.

1 page de publicité pour la gamme et 1 page blanche concluent l’ouvrage.

Cette fiche a été rédigée le 21 avril 2023.  Dernière mise à jour le 15 juin 2024.

Critiques

Aucune critique sur cet ouvrage pour le moment.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

Aucune critique sur cet ouvrage pour le moment.

    Autres versions

    • Ouvrage original :