Contenu | Menu | Recherche

Un nom qui claque au vent de la destruction comme un étendard funeste

Capitales des Ombres

.

Références

  • Gamme : Shadowrun
  • Sous-gamme : Années 2070+
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Supplément de contexte
  • Editeur : Black Book Editions
  • Langue : français
  • Date de publication : mars 2008
  • EAN/ISBN : 978-2-915847-222
  • Support : Papier
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre à couverture souple de 160 pages.

Description

Ce supplément présente plusieurs villes où les opportunités de travail pour un shadowrunner sont nombreuses. Le supplément est constitué de diverses présentations de runners postées sur le node JackPoint, et commentées par leurs "collègues".

Après une nouvelle d'ambiance d'une page, comme au début de chaque chapitre, la partie consacrée à Hong Kong (55 pages) fait le tour des éléments qu'un shadowrunner se doit de savoir sur cette ville. Ainsi, après une présentation de l'historique et des particularités de la cité, telles que le Guanxi, la version locale du réseau de connaissances, ou le Qi qui inonde toute la ville, Hong Kong est décrite quartier par quartier. Ce survol se poursuit par une liste de lieux importants où dormir, sortir, faire ses achats, prier, etc.

La visite continue avec le descriptif du gouvernement corporatiste et de ses deux principaux voisins : la ville de Shenzhen et Macao. Le chapitre s'achève par la présentation des différents acteurs de la cité (corporations, triades, pirates, groupes mystiques...) et par quelques conseils sur les spécificités du travail dans les ombres de Hong Kong.

Le deuxième chapitre (58 pages) est dédié à la ville de Seattle. Cette présentation est calquée sur celle de Hong Kong et contient ainsi des informations sur le gouvernement du Métroplexe, en pleine période électorale, les corporations actives, les groupements criminels, plus cosmopolites qu'à Hong Kong, les gangs de rue, le travail de runner, la description de Seattle quartier par quartier, les lieux remarquables et les relations de la cité avec ses voisins.

La version française du supplément ajoute à ce niveau un troisième chapitre (16 pages) dédié à la ville de Marseille. Ce chapitre, oeuvre d'Anthony Bruno, décrit en détails la cité phocéenne en 2071.

Le dernier chapitre (Des Villes sur le Fil - 15 pages) présente quatre autres villes proposant de nombreuses opportunités de travail à un Shadowrunner. Il s'agit du Cap, de Caracas, Hambourg et Istanbul. Chaque cité a droit à un court historique et une présentation générale de ses différents quartiers.

La dernière partie du supplément (10 pages) est spécifiquement destinée au meneur. Elle débute par des conseils pour créer un Runner Haven, et se poursuit par des idées de scénarios se déroulant à Hong Kong et à Seattle ainsi que quatre synopsis, deux pour chaque ville, sous la forme : situation de base, trois scènes, dénouement et suites possibles. Des pistes d'aventure sont aussi proposées pour Marseille dans la version française.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.  Dernière mise à jour le 16 octobre 2009.

Critiques

Zero Cool  

Encore un supplément sur Seattle ? Eh bien oui. Mais pour cette quatrième génération de ce supplément devenu presque une habitude, c'est plus que cela qu'on nous propose. Enfin du nouveau au pays de Seattle ? Eh bien, suivez le guide...

>LE SEATTLE NOUVEAU EST ARRIVE

Ville emblématique de Shadowrun, elle en est à son troisième lifting depuis le début de la gamme. C'est une remise à neuf classique, mais bien faite. Un enrichissement et une mise à jour pour combler les dix dernières années (2060-2070), une note de wifi pour rendre le côté High-tech...Bref, un lifting nécessaire, qui pourra réjouir même ceux qui ont commencé à la 1ère édition du jeu.

>APRES SEATTLE ?

Eh oui. Enfin, les anciens découvriront qu'il y a une vie après Seattle.

*HONG KONG CONNECTION*

La petite nouvelle, et sûrement bientôt challenger au titre de "Ville la plus jouée" avec Seattle, Hong-Kong est décrite avec(presque)autant de détails que sa concurrente. Une ambiance très exotique pour nous, Français, une culture tout à fait différente, et des accroches de scénarios intéressantes et originales. La nouvelle Seattle est là, et elle risque de cartonner au box office.

*AILLEURS AND AILLEURS*

Le Cap, Carracas,Hambourg,Istanbul...Un survol du reste des "coins chauds" du monde de Shadowrun en 2070. Bien moins détaillés que Seattle ou HK, ils vous donneront toutefois des pistes pour jouer dans des endroits inédits, souvent assez sauvages ou moins fréquentés que les grandes mégalopoles, mais il s'en dégage un fumé exotique et un certain dépaysement qui sera irrésistible pour certains MJs. Donc une bonne initiative. C'est évidemment condensé et donc un peu court, mais on ne peut pas tout avoir.

Bref, de quoi contenter les Runners qui ont des fourmis dans leurs cyber-jambes, ainsi que les équipes de "mercenaires" de tous poils.

*MASSILIA FAIT TOURNER...*

(Marseille n'est disponible qu'en VF)

Voilà la réelle innovation (pour le public Français, du moins) de cette 4ème mouture du Guide des ombres de Shadowrun. Eh oui, une Marseille des Ombres, développée sur pas moins de 16 pages.

Alors, verdict ?

¤ L'Ambiance : une immersion totale, depuis la première à la dernière page, qui ravira les fans de la cité phocéenne. Du dictionnaire d'argot Marseillais aux coins typiques mais revisités, laissez-vous séduire par cette ambiance de "déjà vu" fort réussie.

¤ L'Adaptation : Il paraissait difficile d'adapter Marseille sans tomber dans le cliché. Et pourtant, autant certains clichés essentiels sont conservés pour donner la couleur de Marseille (les expressions, L'OM, le vieux port ,etc) , autant ils sont revisités et nuancés par l'ambiance glauque et sombre de Shadowrun, avec un goût qui, contre toute attente, est agréable au palais. On se prend à y croire, et à intégrer (enfin ?) le Background Français au reste du monde Shadowrun.

¤ Le Fond : Une mine d'information pour jouer une équipe de Runner Français dans la Cité Phocéenne. le Background ne dépareille pas et n'a rien à envier à celui de Seattle...Vraiment rien ? Bien sûr, peut-être qu'on aurait espéré un peu plus de détails sur certains points (les gangs, ou la politique)...Mais ne serait-ce pas parce que nous sommes fans, et qu'un fan en demande toujours plus ?

>CONCLUSION : Capitale des Ombres : une destination à conseiller ?

Pour résumer, et en un seul mot : oui.

- Pour les anciens qui passent à la quatrième édition : afin d'avoir les nouveautés et misez à jour d'un supplément de contexte devenu un classique du genre. Toujours aussi utile, voire indispensable pour jouer en 2070.

- Pour les nouveaux, qui ne disposent pas des suppléments précédents : plus que nécessaire, vital pour découvrir le monde de Shadowrun, en commençant par les points de chutes habituels des Runners, prédateurs des Mégalopoles.

- Pour tous ceux qui attendaient un peu de France dans ce monde d'UCAS : enfin vous pourrez découvrir dans cette édition Française une ville utilisable pour vos campagnes Françaises. Non ce n'est pas du luxe, et oui c'est une excellente nouvelle. Je salue au passage l'initiative et le courage de l'équipe Française, il fallait oser, et réussir.

En bref, je ne saurais que trop vous conseiller ce nouveau "Guide du routard" de Shadowrun. Et croyez-moi, c'est pas de l'estanque, promis !

Zero Cool.

Lazarre  

Un supplément "de villes" qui s'avèrera bien utile pour un MJ qui veut plonger ses joueurs dans quelques uns des points chauds du 6° Monde.

Les présentations de Seattle et de Hong Kong sont très bien tournées et fourmillent de pistes de scénarios dans tous les sens. La mise "en actualité" des descriptions (avec le contexte électoral de Seattle, ou la poudrière hong kongaise) préparent de plus très bien le terrain pour les suppléments de campagne Emergence et Cartels Fantômes.

Le chapitre traitant de Marseilles est aussi de bonne facture, même s'il donne moins "envie" en tant que cadre de jeu, la faute à la présence de trop nombreuses références clichés (OM, Phocéa, etc.), qui cassent finalement l'immersion que l'on ressent dans le reste de l'ouvrage.

Finalement la partie présentant Hambourg, Le Cap, Caracas et Istanbul ressemble plus à une mise en bouche qu'à autre chose : les villes ne sont que survolées sommairement, et ne seront pas exploitables à moins d'un lourd travail de la part du MJ.

Un reproche à faire ? Qu'au final on trouve ça un peu trop court. Compte-tenu de la qualité du supplément, j'aurai largement apprécié que le tout fasse une cinquantaine ou centaine de pages de plus, surtout qu'il restait beaucoup à dire tant sur Hong Kong que sur Seattle. Mais c'est vraiment pour faire la fine bouche

Critique écrite en janvier 2010.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques

Autres versions

  • Ouvrage original :