Contenu | Menu | Recherche

Viril, mais correct

FIJ Cannes 2014

Par Jérôme 'Ficheur fou' Bianquis

Rubrique : Reportages
Date : 05 mars 2014

Les complots se trament dans les palaces.

Depuis l'agent 007, nous savons tous que le métier d'espion, pardon d'agent secret, se déroule le plus souvent dans les lieux les plus luxueux, les plus prestigieux de la planète. Prenez par exemple le dernier congrès annuel des services secrets européens : il ne pouvait se tenir dans un banal immeuble de bureau, encore moins dans un vulgaire centre de congrès. Trop facile à repérer. Non, il fallait le dissimuler en pleine vue, et donc le Palais des Festivals de Cannes, sur la Croisette, était le lieu rêvé. Et c'est ainsi que fut créé le Festival International des Jeux de Cannes 2014, tellement secret qu'il n'apparaît même pas dans le calendrier du GRoG.

C'est ainsi que le représentant du GRoG s'est infiltré au milieu des plus grands comploteurs de notre temps, ceux qui peuvent pratiquement plier l'espace et le temps à leur volonté. Surtout le temps vu les délais de publication très élastiques de certains.

Dès l'arrivée, l'agent triple zéro du GRoG se rend sur place, alors que les festivités ont déjà bien commencé. Il esquive aisément la sécurité plutôt symbolique de l'entrée et découvre rapidement l'emplacement qui lui est réservé, à côté de l'envoyé des services suisses. Bientôt, après installation d'un stand sommaire en guise de paravent, il peut commencer à collecter des infos, échanger des tuyaux et repérer des personnes ressources.

Le département des sombres projets, qui compte désormais une bonne demi-douzaine d'agents plus ou moins permanents, se lance dans une nouvelle étape de son plan secret de conquête du monde, avec un planning serré de publication, qui intègre même un troisième jeu, encore top secret. Un rappel sur les fonctions cachées du GRoG en matière d'affichage des projets de publication trouve des oreilles attentives.

L'agent helvète indépendant, nom de code Tonton Alias, continue à proposer les services de la force de mercenaires connue sous l'appellation de Tigres Violents. Nombre de visiteurs sont intéressés pour monter quelques opérations brutales autant que furtives et in-traçables.

Divers lyonnais sont venus conspirer ici, et font semblant d'être surpris quand ils se rencontrent dans les allées. Un correspondant sédentaire de plusieurs services, nom de code Yannick, est venu représenter l'agence locale (nom de code Boutique T.) et ramener des infos autant que du matériel. L'agent « Toumy » organise des séances de photo, ce qui est particulièrement suspect. Menace ou chantage ? Comment fait-il pour que tous acceptent de se laisser photographier ? En tout cas il est venu avec son équipe, parmi laquelle l'un des plus dangereux semble bien être celui qui se fait appeler « Manu ». Une équipe à surveiller, donc.

Les hommes en noir sont venus en force de Lyon, comme ils savent le faire, et déploient leur puissance et leur présence massive. Ils ont troqué le costard cravate et les lunettes noires pour des tee-shirts de la même teinte, mais ils sont contents de leur première présence ici. Nous négocions des transferts d'infos compromettantes et des participations au planning de publication. La fonction « date floue » les intéresse autant que les autres éditeurs. Tous veulent garder le secret sur leurs réelles dates de sortie, pour garder l'avantage de la surprise sur les concurrents, je suppose.

Le Vatican a lancé ses meilleurs hommes, les fameuses autant que clandestines lames du cardinal, et les mystérieux stratèges de l'organisation sont même présents en personne. Mais les habitudes de la clandestinité sont difficiles à oublier et il y en a même un déguisé de manière aussi peu crédible que possible en femme enceinte ! Un autre tente de passer inaperçu en tenue de mousquetaire (!) mais outre qu'il se trompe de siècle, avec des yeux rouge sang, ça ne marche pas non plus. Il aurait dû mettre des lentilles. Leur origine extra-terrestre est évidente. Cette fois, c'est sûr, le Pape a passé une alliance avec les petits gris, je vous le dis. Un autre de ses alliés est là également. Et quel allié : Mahyar Shakeri, le maître de la cyber-papauté occulte, en guerre contre toutes les perversions bioniques de notre époque. Excusez du peu !

Sur le stand voisin, les traditions se perdent : les petits jeunes de chez « Droit au but » édition semblent moins bien tenir l'alcool que leurs illustres prédécesseurs. Il faut dire qu'il y avait du niveau dans la grande génération, celle des fondateurs. Par contre ils ne perdent pas la main en matière de publication et les planning sont toujours aussi remplis de monstres tentaculaires et autres aventuriers.

Venus des taïgas sauvages de Sibérie, le mystérieux Igor présente une carte étrange, d'un lieu qui n'est pas sensé exister sur cette terre : Shaan. Bientôt, il révélera plus de secrets sur ce monde perdu. J'intoxique un de mes voisins au sujet de la section adulte d'accès restreint du GRoG. Il ne faut pas perdre la main en matière de fausse nouvelles et autres tromperies, voyez-vous.

Les polonais ont dépêché leur section Q, avec du beau matos spécialisé. Ils auraient fait honte au MI5. Mais ce n'est rien à côté du déploiement des Américains de Chessex. Du matériel plus classique, certes, mais quelle variété ! Au final, quelle que soit la nature de votre mission, vous trouverez ce qu'il vous faut ici. Sans compter les nombreux stands des spécialistes des costumes, maquillages et autres déguisements, parfaits pour les approches discrètes, enfin, si votre cible croit vivre au Moyen-Âge ou à la Renaissance.

La division psy Ludocortex prend d'assaut les lieux, submergeant les rares résistances sous des vagues humaines. Heureusement que nous sommes du même bord ! Vu les bataillons qu'ils ont mobilisés pour l'occasion, je manquerais de munitions si je devais être autre chose que leur allié. Les spécialistes en infiltration circulent sous les déguisements les plus étranges, écolière japonaise ou zombis. Des personnages de dessins animés voir de jeux vidéo déambulent sans trop attirer l'attention, ce qui prouve que c'est un genre de camouflage plus efficace qu'on ne pourrait le croire.

Une soirée dans un hôtel discret et très design permet de reprendre des forces avant la nouvelle journée d'intenses magouilles qui m'attend. Dommage que la télévision s'allume « spontanément » à 3 heures du matin pour diffuser des messages occultes camouflés dans une émission de variété.

Les ninjas sont nos voisins, et nous entretenons des relations de bon voisinage. Même avec leur logique de loup solitaire qui répond aux défis les plus fantastiques. Ils me remettent divers ouvrages confidentiels autant que cryptés, par un curieux système de numéros de paragraphe qui demandent à circuler dans l'ouvrage comme un jeu de piste. Le décryptage est en cours, restez à l'écoute pour les complots découverts en Extrême-Orient et dans l’Amérique de la Grande Dépression.

Même les espions ont des revendications, et la FFJDR qui doit les représenter passe en de nouvelles mains. Je suis la situation avec attention, il ne s'agit pas de se laisser prendre à contre-pied ! Du coup, discussion avec une grande ancienne de la fédération, qui est également une nouvelle de ladite fédération. C'est pas simple tout ça, mais dans le monde des ombres où évoluent les agents secrets, qu'est-ce qui est simple ? D'autant qu'elle et son frère représentent également le confidentiel Palimpseste.

Bref, une visite courte mais instructive, les agents du GRoG y reviendront bien volontiers.